titre immobilier-sans-detour Estimations gestions Lotisements BAREME
contact mail
Articles
- Les divisions foncières seraient elles réservées aux marchands de biens?
-  En matière d'urbanisme, il n'y a pas d'état de droit. (3)
- POMPIGNAC : Refus de division annulé par le Tribunal administratif.
- Expropriation et spoliations
- Lorsque les contrôles d'assainissement laissent sceptique...
- Le délire juridique de la constitution de gage-espèces pratiquée dans les ventes sous seing privés rédigées par les notaires.
- Pour ne pas risquer la prison en n’affichant pas le montant dissuasif de leur commission dans les annonces, les agences à tarif fort devraient en plus la faire assujettir aux droits de mutation.
- Quand les grandes enseignes tentent par tous moyens de préserver leurs tarifs exorbitants
- Barème comparatif
- Les disparités de tarifs
- Résilier un mandat d'agent immobilier avant son échéance
- Les vices cachés
- Quelle est la valeur de sa maison ?
- La supercherie du « qui paie la commission?»
- Les Bâtiments de France.
- Vendre un terrain par lots.
- Géomètres Utilité et tarifs a géométrie variable.
- Attention aussi à l'acte notarié.
- S.S.P. Agent immobilier ou notaire
- L'éternel scandale des frais de notaire.
- Quand les avocats veulent manger le gâteau des notaires
- Perspectives notariales
- La SCI vers une nouvelle philosophie du patrimoine.
- Avantages cachés de la SCI
- Quand dans leur guerre commerciale contre les agents immobiliers, les notaires franchissent largement la ligne blanche.
- Mandat d’achat ou mandat de vente ?
- La vente en viager
- Attention aux contrats de prêt
- La « garantie revente »
- Urbanisme et souci du bien public avant 1789
- Maisons Fissurées
- Les dangers des lignes à haute tension
- Géobiologie
L'immobilier sans détours

AVANTAGES CACHÉS DE LA SCI

   A lire les divers sites évoquant les avantages de la SCI comme ceux de souplesse d’attribution lors des successions,de frais réduits lors de cessions de parts, on sera étonné de ne pas y voir certains éléments pourtant d’intérêt primordial.

La séparation des capacités d’emprunt

     Le premier achat immobilier d’un ménage pourrait très souvent se transformer en premier investissement locatif lors d'un deuxième achat, si la capacité d’emprunt ne se trouvait alors plombée par le remboursement du prêt concernant le premier.
     Or, si le premier achat a été fait par une SCI, c’est cette dernière qui aura emprunté et se sera endettée, et non les associés qui peuvent ainsi fait créer autant de SCI que d’achats immobiliers et d’emprunts afférents sans que les organismes prêteurs aient à en connaître plus que le prêt qui les concernent directement.

Les charges de gestion

   Lorsque le logement sera loué à soi même, on ne pourra déduire que les intérêts d’emprunt des revenus, par contre si un tiers entre dans la SCI ou si le logement est loué à des tiers, tous les investissements et frais d’équipements sont déductibles des revenus au même titre que dans toute entreprise, y compris même l’achat d’un véhicule – le tout évidemment sauf abus de droit -.

La SCI comme moyen de faire face à la taxation des plus-values ( hors résidence principale lors de la revente)

   La taxation des plus-values ne s’opérant que lors de la cession de l’immeuble et non des parts de SCI, la durée de détention commence lors de l’acquisition de l’immeuble pour sa revente, ou de la constitution de la SCI pour la vente des parts. C’est ainsi que lorsqu’on achète les parts d’une SCI propriétaire d’un immeuble, les associés vont certes payer sur la plus value dégagée de la vente des parts si elle intervient dans le délai de taxation, mais lors de la revente de l’immeuble, l’acheteur bénéficiera du délai d’acquisition initiale. Or, la plus-value à attendre aujourd’hui d’un investissement immobilier dans notre région relève de l’actualité:
   Nous savons que Bordeaux est la première demande de mutations. Mais en outre, l’Entre deux mers bénéficie d’autres atouts : Le pont de Bacalan, le contournement de Fargues qui viendra bien un jour, et Paris à 2 heurs par le TGV avec la proximité de la gare St Jean. Nous pouvons raisonnablement compter sur une forte plus value de l’immobilier à l’échéance d’une dizaine d’année. La-dessus, on pourrait trouver équitable de payer une taxation sur une plus-value obtenue grâce en fait à la collectivité, mais il y a une autre source de plus value à venir dont la taxation ne serait pas équitable : Il est hautement probable que nous allions vers une dévaluation de notre monnaie, qu’elle ait lieu sous la forme d’un retour au franc ou d’un euro à géométrie variable. La réduction des salaires et des dépenses publiques ne pouvant en effet être envisagée en France comme elles l’a été en Allemagne ou en Angleterre, une dévaluation devra être opérée pour retrouver de la compétitivité face à nos concurrents européens. Dès lors, les prix de l’immobilier commenceront une remontée compensatrice, et la taxation de cette plus-value relèvera alors d’une spoliation pure et simple.
   Il y a encore maintes raisons de choisir la SCI, notamment lorsqu’on envisage de créer une activité professionnelle dans son logement, de loger des enfants adultes ou des parents, etc. La SCI est en somme la forme de précaution dans la gestion de son patrimoine immobilier.
   La SCI présente cependant l’inconvénient de devoir acquérir quelques connaissances comptables et fiscales, autrement dit : de s’y intéresser. Ce sera aussi l’argument des notaires pour vous en décourager car non seulement la transmission des parts de SCI échappe à leur monopole, mais en plus, les gens débrouillards ne sont pas des clients fidèles…

17 septembre 2011

Sommaire